Aspasie/Périclès

Aspasie

Aspasie

Aspasie, née à Milet (Asie mineure) vers 470 avant J.C. et décédée vers 400 avant J.C. était une hétaïre grecque (une prostituée de haut rang dans la Grèce antique) et fut la compagne de Périclès. Courtisane cultivée, elle s'attira le respect de la plupart des grands hommes de son temps, en premier lieu Périclès ou encore Socrate, et acquit une grande influence sur la politique athénienne de son époque. Les écrits de Platon, Aristophane et Xénophon, entre autres, mentionnent son existence.

Les sources la concernant sont néanmoins tardives, et leur authenticité est souvent difficile à évaluer : il s'agit soit d'adversaires politiques de Périclès, soit d'auteurs comiques, qui font profession de railler les politiques de leur cité. Certains historiens contemporains remettent en cause la tradition faisant d'elle une hétaïre ou une courtisane, et affirment qu'elle fut même l'épouse de Périclès. Dans tous les cas, elle lui donna un fils, Périclès le Jeune, général athénien qui fut exécuté après la défaite de la bataille des Arginuses en 406 avant J.C.

Aspasie, si elle est notamment présente dans la littérature antique, apparaît aussi dans la littérature contemporaine. On la voit donc dans le roman Les Misérables de Victor Hugo qui la présente comme "une créature en qui se touchaient les deux extrêmes de la femme; c'était la prostituée déesse".

 


 

Périclès

Pericles

Périclès, signifiant littéralement « entouré de gloire », né à Athènes vers 495 avant J.C. et mort dans cette même ville en 429 avant J.C. à cause de la peste, est un éminent et influent stratège, orateur et homme d'État athénien durant l'âge d'or de la cité, plus précisément entre les guerres médiques et la guerre du Péloponnèse.

Périclès fait de la Ligue de Délos un empire athénien et mène ses compatriotes au cours des deux premières années de la guerre du Péloponnèse. Il a eu une influence si profonde sur la société athénienne que Thucydide, un historien contemporain, le qualifie de « premier citoyen de sa patrie » et que son époque est parfois appelée le « siècle de Périclès ».

Il s'est illustré également dans la promotion des arts, ce qui a été une des principales raisons pour lesquelles Athènes détient la réputation d'être le centre éducatif et culturel du monde grec antique. Il est à l'origine du projet de construction de la plupart des structures encore présentes aujourd'hui sur l'Acropole d'Athènes dont le Parthénon. 


Source : Wikipédia

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire