Flora

Flora

Cette fresque du Ier siècle après J.C. prénommée "Flora" (ou "Primavera") serait la déesse romaine du Printemps et de la Floraison. Son mari, ou amant, est Zéphir, dieu du vent d’ouest. Son culte était célébré en avril et donnait lieu à des fêtes : les Floralies. Déesse de la fertilité, elle permit à Junon, en la touchant d’une herbe magique de concevoir Mars sans l’intervention de Jupiter son mari. En commandant la floraison des fleurs sauvages et cultivées, elle permet aux abeilles de butiner faisant ainsi don du miel aux hommes.

La fresque exposée au Musée Archéologique de Naples provient de la Villa Ariana à Stabies (à moins d'une dizaine de kilomètres de Pompei) et date du Ier siècle après J.C.. Flora est représentée de dos, couronnée de fleurs, cueillant de hautes inflorescences qu’elle dépose dans un panier. Celui-ci ressemble plus à une corne d’abondance (pourtant réservée à la déesse Fortune) dont retombent les sommités fleuries. Les couleurs choisies par le fresquiste ont les teintes fraîches et tendres du printemps comme le vert de la nature renaissante, le blanc virginal des fleurs et de la robe. Même le jaune de sa tunique rappelle celui des bourgeons avant l’éclosion.

En 1998, "La Poste" lui consacre un timbre non sans commettre quelques impairs...
Pompei timbre
Tout d'abord, cette fresque ne se situe pas à Pompei mais dans l'actuelle commune de Castellammare di Stabia (à quelques kilomètres de Pompei). Enfin, contrairement à ce qui est écrit sur le timbre, cette fresque pourtant témoignage unique de l'art romain de cette époque, ne fait pas partie du patrimoine mondial de l'Unesco !


Source : http://www.1oeuvre-1histoire.com/mythe-flora.html

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire